Démontage et remontage de vos meubles lors d’une prestation de déménagement

C’est quand les meubles sont trop volumineux ou trop lourds pour être déménagés qu’il faut envisager de les démonter. Le démontage demande du temps, des efforts physiques et des outils appropriés. Et s’il s’agit d’un meuble de valeur, il faut demander à un professionnel de le faire, vous en tirerez bénéfice.

Lors des démontages et remontages des meubles, il faut bannir la précipitation et agir avec méthode sous peine de l’abîmer ou d’égarer un élément du meuble. Certains meubles modernes de qualité médiocre (par exemple en aggloméré) ne sont pas conçus pour être démontés, et, paradoxalement, ce sont les meubles anciens assemblés avec des chevilles qui se démontent et se remontent le plus facilement. Surtout, ils ne fatiguent pas lors des démontages successifs si on procède avec soin.

 Pour démonter vos meubles, résumé :

  • Si le meuble est ancien, ou fragile, ou imposant, ne le démontez pas seul, mettez-vous à deux pour le faire.
  • Couvrez le sol avec une couverture ou des cartons posés à plat pour ne pas endommager les éléments du meuble.
  • Protégez les éléments au fur et à mesure du désassemblage.
  • Faites un croquis et prenez des photos du meuble et des étapes de son démontage afin de faciliter le remontage par la suite.
  • Si possible, comptez le nombre total d’éléments.
  • Placez les chevilles ou la quincaillerie dans des boîtes ou des sachets étiquetés.
  • Ne forcez pas, vous abimeriez votre meuble.

Etape 1 : Videz le meuble de son contenu.

Etape 2 : Indiquez sur un post-it l’emplacement de chaque élément par un numéro ou une annotation. Prenez des photos des emplacements ou des assemblages qui vous semblent difficiles.

Etape 3 : Retirez les portes du meubles.

Etape 4 : Posez le meuble au sol. Une fois au sol uniquement, démontez les planches. Les planches garantissent le maintien du meuble; retirées trop tôt, le meuble perdrait sa solidarité risquerait de s’abîmer en forçant sur une cheville ou une mortaise.

Pour le remontage, procédez dans l’ordre inverse, sur un sol protégé et à deux pour éviter les efforts.

Découverte du meuble à démonter.

Le client nous indique les éventuelles fragilités du meuble, de façon à redoubler de prudence et/ou à intégrer ces informations dans le processus de démontage et d’anticiper le remontage.

Plus le meuble est imposant et plus les chances qu’il soit composé d’éléments assemblés sont importantes. Tout est affaire de patience et de délicatesse, même (et surtout) dans le cadre d’une prestation de déménagement. Parmi notre personnel, nous avons deux aides-déménageurs spécialisés dans le démontage / remontage. L’expérience est primordiale dans ce domaine.

Meubles vissés

Généralement, les armoires assemblées par vis se démontent debout. À deux, un aide-déménageur dévissera pendant que l’autre maintiendra les éléments pour éviter les porte-à-faux et les arrachements.

Meubles chevillés

Coucher le meuble au sol sur sa protection.Si c’est une armoire chevillée, il faut la coucher sur un des côtés (sur une couverture pour ne pas la rayer). En frappant avec un marteau ou un maillet, au besoin avec un chasse-goupille, on extrait les chevilles.

Au remontage, lorsque le meuble est couché sur sa protection, il est préférable d’ajuster tout ou partie sans le cheviller, sans fixer les chevilles au maillet (les insérer avec les doigts sans forcer). Il peut être nécessaire d’utiliser des serre-joints pour maintenir les parties avant la fixation. 

Une fois le meuble bien monté, procéder au chevillage final et redresser.

Procéder au démontage dans l’ordre, commencer par le haut.

Commencer par le haut en ôtant la corniche, qui est souvent simplement posée sur le corps de l’armoire. 

Ensuite, enlever les portes, les étagères et les tiroirs s’ils ont tendance à glisser : enlever tout ce qui peut être retiré sans effort, tout en prenant soin de numéroter les éléments et noter et leur emplacement.

Pour ce faire, nous collons des post-it et étiquettes sur les éléments du meuble avant de les emballer, ce qui nous permet de nous y retrouver au remontage.

À ce stade, on doit apercevoir les mécanismes d’assemblage : chevilles en bois, tourillons, quincaillerie.

Poursuivre le démontage jusqu’à atteindre le poids ou le volume qui permette de passer dans les portes et escaliers par exemple, ou encore sur le monte-meubles.

Privé de ses portes, corniches, étagères, tiroirs, le meuble laisse maintenant voir s’il est chevillé ou assemblé avec un système de vis ou de quincaillerie d’assemblage.

Panneaux de fond de meuble

Souvent le dos des armoires et meubles récents est composé d’un ou plusieurs panneaux de contreplaqué ou d’isorel qui sont simplement insérés dans les rainures et mal assujettis.

Ne pas forcer

Les panneaux et éléments doivent s’encastrer ou se désassembler en frappant avec la paume des mains, les poings ou avec un maillet en caoutchouc. En cas de résistance, il faut vérifier les points d’assemblage et trouver la cheville ou la vis oubliée, la quincaillerie inadéquate, la pièce mal insérée.

Les meubles en kit sont souvent assemblés en partie par tourillon, avec emploi de colle à bois et sont impossibles à démonter.

Vous habitez le Finistère, les Côtes d’Armor ou le Morbihan et vous avez pour projet de venir vous installer à Quimper? Prenez contact avec Transports Ouest Plusss (TOP) et réservez le passage de notre responsable pour une visite technique à domicile et un devis gratuit.

TOP est une entreprise de déménagement solidaire et saura organiser et prendre en charge votre déménagement.

Planifiez un déménagement en prenant rendez-vous avec notre responsable.

Retour à la page d’accueil du site.

Nous déménageons nos clients dans le Finistère.

Coordonnées

02 98 43 45 47

contact@transports-ouestplus.fr

Horaires d’ouverture
du lundi au vendredi

8h30 – 12h30 // 14h – 18h

Transports Ouest Pluss

8 rue Jules Michelet

29200 Brest